Assurance emprunteur et moniteur de ski : obtenir une couverture optimale

Romain Gerbet
Community manager

Le ski est évidemment une pratique à risque. Les chutes, les blessures et les accidents sont nombreux. Et cela vaut aussi pour les professionnels (champion et/ou moniteur de ski).

En tant que moniteur de ski, avez-vous des problèmes pour souscrire une assurance emprunteur à des conditions intéressantes ? Lisez notre article pour tout savoir sur la souscription d’un contrat d’assurance en tant que moniteur de ski.

Assurance emprunteur et moniteur de ski : pourquoi est-ce une pratique à risque pour les assurances ?

C’est un fait : le ski est une pratique dangereuse. Chaque année, les sports d’hiver enregistrent un certain nombre d’accidents plus ou moins graves. La plupart sont surtout liés à la pratique du hors-piste. Mais pas seulement…

Car, en tant que moniteur de ski, on suppose que vous êtes un expert. Ce qui signifie que vous pouvez, normalement, skier n’importe où. Pourtant, la montagne ne pardonne pas. Terrain accidenté, météo capricieuse, avalanche… parce que le métier de moniteur de ski est, aussi, de porter secours aux personnes dans le besoin, il se met, lui aussi, en danger.

Sans oublier que le métier de moniteur de ski ne peut être exercé que durant une partie de l’année. Ce qui se répercute évidemment sur le revenu.

Assurance emprunteur et moniteur de ski : quelles conséquences sur le contrat ?

En plus des risques liés à la pratique du ski, à l’accompagnement de groupe et au secours en haute montagne, l’organisme financier s’intéressera aussi à votre situation financière. On pourra donc vous interroger sur la façon dont vous gagnez votre vie le reste de l’année.

Pour en apprendre plus sur vous, on vous soumettra un questionnaire de santé. On pourra, par exemple, vous demander si vous pratiquez le hors-piste, si vous avez déjà eu des accidents ou si vous travaillez dans des zones à risque.

En fonction de vos retours, il se peut que l’assurance vous propose un contrat avec surprimes et exclusion de garantie ou refuse carrément de vous assurer.

Assurance emprunteur et moniteur de ski : comment profiter de garanties intéressantes ?

Devant les difficultés à trouver une assurance à un prix acceptable, certaines personnes se demandent s’il n’est pas préférable de mentir sur le questionnaire de santé. Sachant que c’est interdit par la loi et que cela peut entraîner une nullité de contrat (avec obligation de remboursement de l’emprunteur), ce n’est pas une option envisageable.

Il vaut mieux vous servir de la loi Lagarde, de la loi Hamon ou de la loi Bourquin pour chercher une délégation d’assurance qui s’adapte à vos besoins. En effet, ces dispositifs légaux facilitent la substitution d’assurance avant la signature du contrat, pendant la première année de souscription et à chaque date anniversaire.

Sans oublier la convention AERAS si vous présentez un risque de santé aggravé.

  • Sommaire

Besoin d'aide ?

Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape. À vous de décider comment et quand !

Démarrer une conversation

Chatter avec un conseiller

Prendre rendez-vous

Planifier un rendez-vous