Crédit immobilier : Taux d’usure au-delà des 5%, inédit depuis 2012

Publié au Journal officiel, le taux d’usure franchit les 5% pour la première fois depuis 2012.

Blog Post Illustration
Quelques informations
pour votre proposition personnalisée
<
Assurance Emprunteur
Votre tarif wedou.fr
Retenter
Assurance Emprunteur
Votre tarif en
10 secondes !
Blue Bird
Nous avons bien reçu votre enregistrement et vous adressons un mail pour accéder à votre espace personnel
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Publié au Journal officiel, le taux d’usure franchit les 5% pour la première fois depuis 2012. Pour rappel, ce même taux était à 2.8% au 2e trimestre 2022 et a franchi la barre des 4% en mars 2023.

Quel est l’impact sur le marché des prêts immobiliers et pour les emprunteurs ?

Conséquences sur le marché de l’immobilier et la capacité d’emprunt des ménages.

Même si cela va permettre de reprendre des demandes jusque-là bloquées par le taux d’usure, cette ascension spectaculaire suscite néanmoins des inquiétudes et des discussions dans le secteur du crédit immobilier et attire l'attention des experts et des emprunteurs, mettant en évidence les conséquences potentielles sur le marché immobilier et la capacité d'emprunt des ménages.

Le taux d'usure représente le taux maximum auquel les banques sont autorisées à accorder des prêts. Il fonctionne comme une protection pour les emprunteurs, empêchant les taux d'intérêt excessivement élevés. Cependant, lorsque le taux d'usure augmente, cela indique une tendance à la hausse générale des taux de crédit immobilier.

La hausse rapide du taux d'usure reflète les mesures monétaires plus strictes mises en place par la Banque centrale européenne au cours de l'année écoulée. Ces mesures visent à lutter contre l'inflation et à maintenir la stabilité économique. Les répercussions de ces actions sont désormais visibles, avec des taux d'usure dépassant des niveaux inédits depuis plus de dix ans.

Cela soulève des préoccupations quant aux effets sur les emprunteurs et le marché immobilier dans son ensemble. Cette augmentation rapide est alarmante pour certains, car elle limite la capacité d'emprunt des ménages et rend les prêts immobiliers moins accessibles pour de nombreux acheteurs potentiels.

Les taux de crédit ne cessent d’augmenter… mais jusqu'où ira la hausse ?

Selon les courtiers, les taux moyens de crédit immobilier ont également connu une augmentation significative. Ils ont déjà atteint 3,8% en juin pour les prêts sur 20 ans et plus, et ces chiffres pourraient dépasser la barre des 4% dès le mois de juillet. Cette tendance à la hausse suscite des inquiétudes quant à l'accessibilité future des crédits immobiliers. Certains experts anticipent même des taux pouvant atteindre 5% dès le début de l'année 2024, ce qui pourrait entraîner une diminution supplémentaire de la capacité d'emprunt des ménages et compliquer davantage l'acquisition de biens immobiliers.

Ces hausses successives ont un impact direct sur le pouvoir d'achat immobilier des emprunteurs. Selon les estimations, la capacité d'emprunt des ménages a diminué d'environ 25% au cours des deux dernières années. En outre, la production de crédit immobilier a chuté de 40% en un an, selon les données de la Banque de France.

La remontée rapide des taux d'usure pour les prêts sur 20 ans et plus a donc des conséquences importantes pour les emprunteurs qui planifient l'achat d'un logement. Avec des taux d'intérêt plus élevés, les mensualités des prêts immobiliers augmentent, ce qui peut rendre certains projets d'achat de biens immobiliers financièrement inabordables pour certains ménages. Cela pourrait également entraîner une diminution de la demande de prêts immobiliers et potentiellement freiner le marché de l'immobilier.

Dans ce contexte, les emprunteurs potentiels doivent être prudents et bien informés lorsqu'ils envisagent un prêt immobilier. Il est essentiel de prendre en compte l'ensemble des coûts associés à un prêt, y compris les intérêts, les frais supplémentaires et le coût de l’assurance de prêt. Les emprunteurs devraient également évaluer attentivement leur capacité de remboursement et s'assurer que leurs revenus et leur situation financière peuvent faire face à des taux d'intérêt plus élevés.

En conclusion

Le niveau inédit de 5,09% du taux d'usure pour les prêts immobiliers est une situation préoccupante pour les emprunteurs et le marché immobilier dans son ensemble. Cette augmentation rapide reflète les mesures strictes de la Banque centrale européenne et la hausse des taux d'intérêt. Les emprunteurs doivent être conscients de ces changements et prendre des décisions financières éclairées lorsqu'ils envisagent un prêt immobilier. La prudence et la planification financière sont essentielles pour s'adapter à cette nouvelle réalité des taux d'intérêt plus élevés.  

FAQ / les questions les plus fréquentes

Moins IconPlus Icon

Plus IconMoins Icon

Plus IconMoins Icon

Plus IconMoins Icon

Plus IconMoins Icon

Autres articles

No items found.

Autres articles

Actualité

Crédit Immobilier : L'espoir est de retour sur le marché !

La baisse des taux booste le crédit immobilier, avec une hausse de la production et des prêts en France.

Publié le
April 17, 2024
Actualité

Première Baisse des Taux de Crédit Immobilier depuis Deux Ans en 2024 : Un Signal Encourageant pour les Acquéreurs

Découvrez l'impact de la première baisse des taux de crédit immobilier en France depuis 2024, un changement majeur porteur d'opportunités pour les acquéreurs.

Publié le
April 15, 2024

Taux de Crédit Immobilier : L'Horizon s'éclaircit pour 2024 avec le Renforcement du PTZ

Le secteur immobilier en France suscite des inquiétudes, mais des perspectives positives se dessinent.

Publié le
October 18, 2023
X

Besoin d'aide ?

Chatter avec un conseiller
Planifier un rendez-vous
Faire une simulation
Helper
Aide ?