Comment optimiser votre assurance emprunteur en tant qu’agriculteur ?

Romain Gerbet
Community manager

Comme tous les métiers à risque, il peut être difficile pour un agriculteur de trouver un financement de prêt à des conditions intéressantes. En effet, les banques et assurances préfèrent les profils d’emprunteur dits « premium » (stabilité financière, métier peu risqué, bonne santé…).

C’est pour cela que les agriculteurs peuvent avoir du mal à se faire financer l’achat de leur habitation (corps de ferme ou logement indépendant).

Nous vous offrons les clés pour obtenir un prêt à des conditions optimales, même en étant agriculteur.

Pourquoi le métier d’agriculteur est-il considéré comme à risque par les banques et assurances ?

Le métier d’agriculteur est particulièrement difficile. En plus d’imposer un rythme de vie assez intense, les risques d’accident sont nombreux. En voici quelques exemples cités par la FNATH (Fédération Nationale des Accidentés du travail et des handicapés) :

  • Conduite d’engins agricoles ;
  • Port de charges lourdes ;
  • Travail dans des conditions climatiques difficiles, voire extrêmes ;
  • Exposition aux produits phytosanitaires ;
  • Etc.

Sans oublier les maladies professionnelles telles que les troubles musculo-squelettiques (TMS) et les affections psychiatriques qui peuvent toucher l’ensemble des professionnels de la branche.

Cela, les assurances le savent bien. C’est d’ailleurs pour cette raison que les agriculteurs ont autant de mal à trouver un crédit immobilier intéressant.

Rassurez-vous : il existe des solutions alternatives à considérer pour financer votre projet immobilier sans subir de surprime, d’exclusion de garantie ou de délais de franchise et de carence trop élevés.

Comment emprunter dans de bonnes conditions en étant agriculteur ?

Avant toute chose, il faut savoir que les banques vous proposent généralement une assurance groupe négociée auprès de partenaires. Cette assurance repose sur une mutualisation des risques entre tous les adhérents et peut donc ne pas convenir à tous les profils.

Ainsi, si après avoir rempli les questionnaires fournis par l’assurance (attention à ne pas mentir, au risque d'entraîner une nullité du contrat et des sanctions aussi bien financières que pénales), vous vous rendez compte que les garanties et les taux de cotisations liés ne sont pas intéressants pour vous, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence en allant chercher une délégation d’assurance (assurance individuelle) répondant plus précisément à vos besoins.

Vous pouvez faire cela avant la signature de votre offre de prêt, durant la 1re année de souscription (grâce à la loi Hamon) ou à chaque date anniversaire de votre prêt (grâce à la loi Bourquin). À condition de respecter les délais légaux (15 jours avant la date anniversaire pour la loi Hamon et 2 mois pour l’amendement Bourquin) et un principe d’équivalence de garantie (les garanties de l’ancienne et de la nouvelle assurance doivent être au moins équivalentes).

Vous avez besoin d’aide pour trouver l’assurance emprunteur pour agriculteur adaptée ? Intéressez-vous au service 100% en ligne Wedou. Notre objectif : vous offrir une couverture optimale au juste prix pour que vous soyez protégé contre les accidents liés à votre activité et l’éventuelle baisse de revenus associée.


  • Sommaire

Aide

Faq

Un conseil ?

Être
rappelé

Chatter avec Wedou

Prendre rendez-vous