Assurance emprunteur et boxe : être couvert efficacement

Romain Gerbet
Community manager

La boxe, comme tous les sports de combat, est un sport violent. Malgré les protections et les nombreuses règles, la boxe consiste, en effet, à mettre son adversaire K.O. Evidemment, cela peut engendrer des blessures et séquelles plus ou moins importantes.

C’est pourquoi si vous pratiquez la boxe en compétition, il est possible que l’assurance vous bloque l’accès à une couverture optimale pour votre crédit immobilier.

Nous vous disons tout.

Assurance emprunteur et boxe : les accidents liés à ce sport à risque

Le but de la boxe est de mettre K.O. son adversaire. Pour cela, on lui porte des coups principalement à la tête. Ce qui a pour effet de faire perdre connaissance et, dans certains cas, d'entraîner une commotion cérébrale. De plus en plus, nous voyons des voix s’élever pour interdire le K.O. Pourtant, aucune évolution n’est prévue à l’heure actuelle.

D’après les médecins, le danger vient des boxeurs qui s’évanouissent sur le ring et qui combattent à nouveau quelques jours plus tard sans laisser le temps à leur cerveau de récupérer.

C’est pour cette raison que si vous pratiquez la boxe en compétition, vous devrez l’indiquer à votre organisme d’assurance.

Assurance emprunteur et boxe : les conséquences sur votre contrat

Lorsque vous voudrez obtenir un crédit immobilier, la banque vous obligera sûrement à souscrire une assurance emprunteur. Cette dernière vous transmettra alors un questionnaire de santé que vous devrez remplir avec attention.

On vous posera à ce moment de nombreuses questions. Par exemple : « pratiquez-vous la boxe en professionnel ou amateur ? » ou « Avez-vous déjà subi des accidents liés à la pratique de ce sport ? ». En fonction de vos réponses, l’organisme financier pourra appliquer des exclusions de garantie et surprimes. Dans certains cas, il est possible qu’il vous oppose un refus d’assurance (si les risques sont trop importants).

Assurance emprunteur et boxe : obtenir une couverture idéale

Tout d’abord, sachez que vous êtes obligé de fournir à l’assurance un maximum d’informations sur votre état de santé, votre situation personnelle et professionnelle. Et cela comprend la pratique de la boxe en tant que licencié. Ainsi, peu importe le type de boxe choisi, pour être couvert en cas d’accident, déclarez-le à votre assureur. Si vous ne le faites pas, vous prenez le risque de subir une nullité de contrat avec obligation de remboursement du prêt par vos propres moyens.

Plutôt que de mentir ou d’omettre une information importante sur votre questionnaire de santé, préférez vous renseigner sur les possibilités offertes par les lois Lagarde, Hamon et Bourquin. Grâce à ces dispositifs légaux, il est possible de faire appel à un courtier d’assurance pour trouver une délégation d’assurance adaptée à vos besoins avant la signature du prêt, durant la première année de souscription et à chaque date anniversaire.

  • Sommaire

Besoin d'aide ?

Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape. À vous de décider comment et quand !

Démarrer une conversation

Chatter avec un conseiller

Prendre rendez-vous

Planifier un rendez-vous