Assurance emprunteur et journaliste : ce que vous devez savoir

Romain Gerbet
Community manager

Le journaliste est une profession qui peut s’avérer dangereuse dans certaines situations. Surtout si vous couvrez des manifestations ou si vous vous rendez dans des zones de conflit.

Ainsi, vous pouvez être surpris des conditions demandées par les banques pour assurer le remboursement de votre prêt.

Heureusement qu’il existe des moyens alternatifs qui vous aideront à profiter d’une assurance emprunteur adaptée à vos besoins.

Pourquoi le métier de journaliste est-il considéré comme profession « à risque » ?

Avant toutes choses, il faut préciser que le métier de journaliste est très vaste et englobe de nombreuses professions. Entre un journaliste de guerre et un journaliste sédentaire travaillant dans un bureau, il y a un grand écart flagrant.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est difficile de catégoriser avec précision ce métier. Ainsi, bien qu’il paraisse évident qu’un journaliste spécialisé dans les zones de conflit soit une véritable profession à risque (avec un réel risque de blessure ou de décès), un journaliste qui reste au bureau est un métier « classique ».

C’est pour cette raison qu’il est important de remplir avec soin le questionnaire fourni par l’organisme financier.

On vous demandera, entre autres :

  • Votre fonction exacte : reporter, journaliste web, caméraman, photographe ;
  • Votre spécialité et le média concerné (sportif, high-tech, politique, mode, cinéma, etc.) ;
  • Vos déplacements en France et à l’étranger ;
  • Si vous avez déjà subi des accidents au cours de votre carrière.

En fonction de vos réponses à ces questions, la banque pourra décider d’appliquer des surprimes voire des exclusions de garantie.

À noter : ne pensez pas à mentir ou à omettre délibérément certaines informations lors du remplissage de ce questionnaire. En effet, s’il est prouvé que vous avez menti, cela peut entraîner des sanctions pénales, financières ainsi que l’annulation du contrat de prêt (avec obligation de remboursement par vos propres moyens).

Comment profiter d’une assurance emprunteur intéressante en tant que journaliste ?

Si, en tant que journaliste, vous pouvez travailler sans menace apparente, vous devriez pouvoir profiter de conditions de prêt standard. Si ce n’est pas le cas et que les conditions demandées par l’assurance ne vous conviennent pas (au niveau des garanties IPT et IPP entre autres), attendez avant de signer la demande de prêt.

En effet, pour les professions à risque, il peut être plus intéressant de passer par une délégation d’assurance.

Aussi, il faut savoir que, même après signature du contrat, vous pouvez résilier facilement les garanties facultatives et obligatoires. Pendant les 12 premiers mois, vous pouvez utiliser, pour cela, la loi Hamon. Ensuite, l’amendement Bourquin vous permet de résilier votre contrat d’assurance à chaque date anniversaire.

Vous cherchez à faire des économies sur votre assurance emprunteur ou à profiter de garanties adaptées à votre situation personnelle et professionnelle ? Testez le service 100% en ligne Wedou et changez facilement d’assurance de crédit immobilier


  • Sommaire

Aide

Faq