Assurance emprunteur et MNO : solutions pour obtenir des garanties intéressantes au meilleur prix

Romain Gerbet
Community manager

Se lancer dans un projet immobilier nécessite d’aller voir les banques pour obtenir un prêt. Mais avant de signer votre crédit, l’établissement financier vous obligera sûrement à souscrire une assurance emprunteur.

Bien que non obligatoires au niveau légal, les banques se servent de ce type de garanties pour se couvrir en cas de défaillance de la part de la part de l’emprunteur.

Si vous avez un profil « normal », tout se passe bien. Par contre, si vous avez des problèmes de santé, vous pourrez expérimenter quelques difficultés à souscrire un contrat au juste prix.

À ce titre, qu’en est-il des maladies non objectivables / MNO ?

Qu’est-ce qu’une MNO / Maladie Non Objectivable ?

Certaines pathologies sont clairement prises en compte dans les contrats des assurances emprunteurs. Les MNO, quant à elles, sont aussi appelées maladies subjectives. Ce qui signifie qu’il est difficile pour un médecin-conseil de mesurer précisément la souffrance ressentie par l’individu.

Toutefois, ces pathologies peuvent, elles aussi, occasionner des arrêts de travail plus ou moins longs avec perte de revenu.

Parmi les MNO les plus courantes, nous trouvons, entre autres :

  • Le burn-out ;
  • Les affections dorsales ;
  • Les affections psychiques ;
  • La fatigue chronique ;
  • Les maladies psychosomatiques.

Assurance emprunteur et MNO : faut-il déclarer votre pathologie ?

Bien que difficilement définissables, ces pathologies peuvent entraîner, elles aussi, des hospitalisations plus ou moins longues, des opérations ainsi que des situations d’arrêt de travail (et donc de perte de revenu).

Ainsi, ne pas déclarer une MNO dans le questionnaire de santé fourni par l’assurance peut mettre en danger votre crédit immobilier.

À noter : les contrats d’assurance classiques ne prennent généralement pas en compte ce type de maladie. Considérées comme facteurs de risque, elles sont intégrées dans les exclusions de garantie et doivent, à ce titre, faire l’objet d’un rachat par l’assuré. Ce qui, évidemment, génère des surprimes d’assurance.

Toutefois, vous prenez de gros risques à ne pas déclarer votre MNO à votre assurance. Car ne pas être couvert contre des risques importants peut mettre en danger votre prêt. De plus, il faut savoir qu’il est interdit de mentir sur le questionnaire de santé (au risque de subir une nullité de contrat).

Assurance emprunteur et MNO : comment trouver un contrat optimal ?

Si vous souffrez d’une MNO, la meilleure chose à faire est de mettre en concurrence les assurances avant la signature du prêt. Si besoin, vous pouvez faire appel à un courtier d’assurance qui s’en chargera pour vous.

À savoir : même après la signature de votre contrat de prêt, il est possible de changer d’assurance durant la première année et à chaque date anniversaire (en attendant une éventuelle résiliation infra-annuelle). Ce qui vous permet de prendre le temps de trouver le contrat correspondant à vos attentes.

Si besoin, les experts Wedou sont à votre disposition pour vous conseiller et vous aider à trouver la bonne assurance emprunteur au juste prix.

  • Sommaire

Besoin d'aide ?

Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape. À vous de décider comment et quand !

Démarrer une conversation

Chatter avec un conseiller

Prendre rendez-vous

Planifier un rendez-vous