Assurance emprunteur et tentative de suicide : quelles sont les conséquences ?

Romain Gerbet
Community manager

Chaque année, en France, plus de 200 000 personnes sont concernées par une tentative de suicide. Dans la plupart des cas, les experts expliquent que cette tentative n’est pas un souhait de mort. C’est surtout une volonté de ne plus souffrir (au niveau psychique le plus souvent).

Si vous avez souscrit un prêt immobilier et une assurance emprunteur associée, comment cette décision désespérée peut-elle impacter votre prêt ?

Faisons le point.

Assurance emprunteur et tentative de suicide : le cas des maladies non objectivables

Les tentatives de suicide et toutes les souffrances psychologiques sont regroupées par les assureurs dans la catégorie des maladies non objectivables (MNO). Ce sont des pathologies dont les symptômes varient entre les personnes et qui ne peuvent donc pas être quantifiées précisément par les professionnels de santé.

On y retrouve, entre autres, la dépression, le burn-out, la fatigue chronique, les pathologies du dos ainsi que la tentative de suicide.

Si cela vous concerne, trois cas de figure s’offrent à vous :

  • Vous n’avez pas encore souscrit de contrat d’assurance emprunteur et vous êtes encore en traitement : il faudra le signaler sur le questionnaire de santé ;
  • Vous n’avez pas encore souscrit de contrat d’assurance emprunteur, mais vous n’êtes plus sous traitement : vous n’avez pas besoin de le signaler. Par contre, n’hésitez pas à rajouter une garantie pour vous couvrir en cas de rechute ;
  • Vous avez souscrit un contrat d’assurance : vérifiez les clauses d’exclusion et les garanties afin de savoir si vous êtes couvert ou non.

Assurance emprunteur et tentative de suicide entrainant le décès

Sur environ 220 000 personnes concernées par la tentative de suicide, on dénombre environ 9000 décès par suicide en France chaque année.

À la peine immense ressentie par les proches et le bouleversement au sein de la famille s'ajoutent les conséquences financières liées à ce type de décès.

Car, en effet, bien que chaque assurance emprunteur dispose d’une garantie décès, voici ce que précise l’article L. 132-7 du Code des assurances à ce sujet : « L’assurance en cas de décès est de nul effet si l’assuré se donne volontairement la mort au cours de la première année du contrat ».

Comment obtenir une bonne assurance emprunteur après une tentative de suicide ?

Si vous suivez un traitement à base d’antidépresseurs et d’anxiolytiques au moment de la recherche de votre prêt immobilier, il faudra le mentionner dans le questionnaire de santé.

En effet, omettre ce détail de façon délibérée peut causer la nullité du contrat (et toutes les conséquences liées).

De plus, les maladies non objectivables peuvent entraîner des hospitalisations plus ou moins longues ainsi qu’un arrêt de travail. Il est donc nécessaire d’être couvert en cas de besoin.

Si vous avez besoin d’aide pour trouver une assurance emprunteur adaptée à vos besoins, les experts Wedou sont à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner.


  • Sommaire

Aide

Faq