Mon économie →

Suppression du questionnaire de santé : hausse des prix de l’assurance emprunteur et réactions du marché

Les premiers effets pervers de la suppression du questionnaire de santé : une hausse des prix de l’assurance de prêt. Lisez notre article pour en savoir plus.

Tous les assureurs et courtiers l’ont annoncé peu de temps après l’entrée en vigueur de la loi Lemoine : la suppression du questionnaire de santé n’est pas une bonne idée. En effet, l’ensemble de la profession avait, à l’époque, sonné le signal d’alarme. Certains avaient même commencé à se désengager et à refuser purement et simplement d’assurer des personnes utilisant ce dispositif.

Aujourd’hui, nous constatons que les tarifs des contrats d’assurance ont augmenté de 20% en moyenne (+49% pour certains).

Comment en est-on arrivé là ? Et pourquoi cette proposition pose-t-elle problème ?

Nous vous disons tout.

Quelques informations pour
votre proposition personnalisée.
<

Et voilà notre
meilleure offre

J'en profite
Retenter

Assurance Emprunteur
Votre tarif en
10 secondes !

Nous avons bien reçu votre enregistrement et vous adressons un mail pour accéder à votre espace personnel
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Pour bien comprendre la loi Lemoine et la suppression du questionnaire de santé

En soi, la loi Lemoine est un projet de loi intéressant. Entrée en vigueur à partir du 1e juin 2022 pour les nouveaux contrats et du 1 septembre 2022 pour tout le monde, elle a ajouté une pierre à l’édifice à la libéralisation totale du marché.

Les bienfaits de la loi Lemoine

Le gros morceau de cette loi concerne la résiliation infra-annuelle de l’assurance emprunteur. Soit, en d’autres termes, la possibilité de résilier son assurance à tout moment, sans frais ni pénalité.

Avant la loi Lemoine, il fallait le faire avant la signature du contrat (loi Lagarde), durant la 1re année de souscription (loi Hamon) ou à chaque date anniversaire (loi Bourquin). Aujourd’hui, ce n’est plus le cas et, en tant qu’emprunteur, rien ne vous empêche de changer de contrat d’assurance quand vous le souhaitez. Même après avoir signé votre contrat de prêt si vous voulez.

En prime, cette loi améliore le droit à l’oubli en diminuant le temps nécessaire pour ne plus avoir à déclarer sa maladie (5 ans pour tout le monde au lieu de 10 ans pour certains profils).

La suppression du questionnaire de santé : une réelle avancée pour les malades

Dernier volet de la Lemoine (et celui qui nous intéresse ici) : la suppression du questionnaire de santé pour les contrats inférieurs à 200 000€. Ce qui était inattendu. De prime abord, nous avons plutôt bien reçu la nouvelle, car nous pensons que ce dispositif est négatif et excluant de nature.

De plus, dans les faits, la suppression du questionnaire de santé est une bonne chose. En effet, ce système excluait une certaine partie de la population en les empêchant de réaliser leur projet de vie. C’est le cas, par exemple, si vous exercez un métier dangereux, si vous faites du sport en compétition, si vous avez plus de 50 ans ou si vous avez une santé déclinante.

L’idée étant donc de mettre tout le monde sur un même pied d’égalité en retirant ce dispositif. Sauf que les assureurs ne l’ont pas vu du même œil. Surtout les établissements indépendants proposant des contrats de type délégation d’assurance qui n’ont pas accueilli de façon très positive cette suppression.

Pourquoi la suppression du questionnaire de santé pose-t-elle problème pour les assureurs ?

Quand nous avons reçu les premières lettres de nos partenaires nous indiquant vouloir se retirer du dispositif, nous avons pris conscience de son effet pervers.

En effet, les assureurs n’ont aucun intérêt à assurer une personne sans connaître son passif. Ce serait prendre trop de risques. Alors que les bancassurances sont déjà en situation de quasi-monopole, l’arrivée de ce nouveau texte de loi et les conséquences liées au désistement des assureurs pourraient ne pas arranger les choses.

Ce qui se répercute évidemment sur le marché et, donc, sur les emprunteurs. Pour preuve : les tarifs qui ont augmenté depuis l’entrée en vigueur de cette loi. On parle en effet d’une augmentation de 20% en moyenne.

La raison : les assureurs doivent répercuter sur tous le risque de certains.

La réaction du marché de l’assurance face à la suppression du questionnaire de santé

De toute évidence, la suppression du questionnaire de santé profite à une partie de la population qui ne pouvait, auparavant, pas accéder au crédit. C’est un fait qu’il est important de souligner.

Pour autant, sous ce geste altruiste se cache une vérité bien plus sombre. Il est en effet aisé de supposer que le lobby bancaire ait poussé ce dispositif afin d’agrandir sa part de marché sur ce secteur. Car, actuellement, ils en sont les grands gagnants.

Les augmentations de tarifs liés à la suppression du questionnaire de santé

Dès le mois de mai 2022, les experts anticipaient déjà des hausses de tarif de cotisations de l’assurance emprunteur. On parlait alors de +20%.

Finalement, ces spécialistes étaient assez proches de la vérité, car, en moyenne, on constate une hausse de 20% des contrats d’assurance emprunteur. Certaines augmentations peuvent même atteindre +45%.

De plus, avec la baisse drastique des délégations d’assurance due au retrait de nombreux assureurs, il devient finalement plus difficile pour tout le monde de s’assurer convenablement. Surtout en constatant l’augmentation du taux de crédit et l’impossibilité pour le taux d’usure de suivre la tendance.

Les innovations et le futur de l’assurance comportementale

Heureusement, le marché est en constante évolution et ce qui pose problème aujourd’hui pourrait se transformer en future opportunité.

À ce titre, un article publié sur le site de la Tribune de l’assurance détaille le futur de l’assurance en s’intéressant de près à l’assurance comportementale

D’après le journaliste qui a mené l’enquête, les assurances peuvent aujourd’hui se servir des nouvelles technologies (big data et machine learning entre autres) pour envisager le passage d’une approche segmentale à une approche comportementale de l’assurance.

Autrement dit : personnaliser toujours plus la protection de chaque individu en fonction de son profil et de ses besoins. Précurseur dans ce domaine : l’assureur Generali France qui a commencé à proposer ce type de solution en 2017. Baptisée Generali Vitality, l’objectif est de fournir une prévention santé récompensant les comportements sains. Proposé gratuitement, ce service sert avant tout à améliorer le taux de rétention des clients de l’assurance.

Chez Axa, on proposa en 2014 aux premiers souscripteurs de la complémentaire santé « e-Modulo » de se voir offrir un bracelet Withings pour suivre l’activité physique et les cycles de sommeil. En cas d’atteinte de certains objectifs, l’assuré pouvait obtenir des cadeaux (chèque-cadeau, bon d’achat…).

Toujours sur le marché des mutuelles et complémentaires santé, d’autres acteurs tels que MGEN, CNP Assurances ou Malakoff Humanis ont créé des programmes de coaching en ligne pour faciliter la perte de poids ou traiter l’insomnie tandis que, du côté de Matmut, on a même mis en place un programme de coaching dédié au COVID long.

La solution de wedou.fr pour atténuer la hausse des prix liée à la suppression du questionnaire de santé

Bien que le marché ait déjà commencé à évoluer, nous sommes actuellement les seuls à proposer un programme de prévention santé au niveau des primes de l’assurance emprunteur. Cela prend la forme d’un nouveau pacte santé qui vient contrer cette suppression du questionnaire de santé en proposant un nouveau système positif et bienveillant.

Après avoir mis en place dès le 1er juin 2022 un système de cashback ou d’avantages venant renforcer les garanties des contrats, nous avons mis en ligne l’application wedou.care qui vient améliorer de façon ludique les conditions physiques de nos clients tout en les aidant à réaliser des économies réelles sur leur assurance de prêt.

Avec l’appui de nombreux partenaires à la fois assureurs et porteurs de risque et en nous servant des recommandations de l’OMS, nous voulons permettre à chacun de profiter de solutions intéressantes pour obtenir une couverture optimale au meilleur prix.

En pratique, comment ça se passe ? Pour commencer, nous vous demandons de remplir un questionnaire qui s’intéresse à votre activité physique, à votre alimentation et à vos rendez-vous médicaux. Cela nous permet d’établir un premier profil d’emprunteur. Puis, si vous nous promettez de faire attention à votre hygiène de vie, nous vous proposons un tarif intéressant et optimal.

Pour réaliser un véritable suivi au quotidien, nous vous invitons à télécharger une application gratuite. Agissant comme un véritable coach de vie, elle vous permet de suivre vos progrès au quotidien. Ce qui, d’un côté, vous aide à prendre soin de vous et, de l’autre, à faire attention à votre budget.

Vous voulez en savoir plus ? Nos équipes sont à votre disposition pour vous accompagner et vous aider à baisser le prix de votre contrat d’assurance emprunteur. Contactez-nous sans attendre.

FAQ / les questions les plus fréquentes

Quelques informations pour
votre proposition personnalisée.
<

Et voilà notre
meilleure offre

J'en profite
Retenter

Assurance Emprunteur
Votre tarif en
10 secondes !

Nous avons bien reçu votre enregistrement et vous adressons un mail pour accéder à votre espace personnel
Oops! Something went wrong while submitting the form.
X

Besoin d'aide ?

Chatter avec un conseiller
Planifier un rendez-vous
Faire une simulation