Assurance emprunteur et sports nautiques : conseils pour garder la tête hors de l’eau

Romain Gerbet
Community manager

Nous avons évoqué dans des articles précédents les sports de montagne et aériens. Poursuivons notre exploration des sports à risque avec les activités nautiques.

Pourquoi les sports nautiques sont-ils considérés comme sports à risque par les organismes financiers ? Et comment profiter d’une assurance emprunteur adaptée à vos besoins ?

Si vous aimez prendre la mer, notre article va vous aider à en savoir plus.

Assurance emprunteurs et sports nautiques : pourquoi est-ce un sport à risque ?

Tous les ans, les mers et l’océan font des victimes en France. En effet, en 2019, un document de la Préfecture maritime de l’Atlantique indique que l’on comptabilisait 2203 opérations de secours sur cette côte très appréciée des vacanciers (contre 2141 en 2018) et 23 disparitions en mer (25 en moyenne pendant la période s’étalant de juin à septembre).

C’est une évidence : bien que les sports nautiques soient grisants, la pratique de la navigation est une activité dangereuse. En plus de la baignade qui est la pratique la plus meurtrière en été, la navigation à voile et à moteur ne pardonne pas les erreurs et le manque de préparation.

C’est pour cette raison que les sports nautiques sont inclus dans les pratiques à risque par les organismes financiers. Ce qui implique, dans certains cas, des exclusions de garantie et des surprimes.

L’impact de la pratique d’un sport nautique sur votre assurance emprunteur

À savoir : la liste des activités maritimes dangereuses peut évoluer en fonction des établissements bancaires.

Dans tous les cas, nous retrouvons généralement :

  • Le catamaran et le bateau à voile en longue traversée ;
  • La planche à voile ;
  • Le surf ;
  • La plongée sous-marine ;
  • Le jet ski, le ski nautique et le kitesurf ;
  • Le rafting ;
  • Etc.

Il faut différencier la pratique sportive intensive et occasionnelle. Ainsi, si vous louez un jet ski 1h pour les vacances, vous n’êtes pas obligé de le déclarer. Par contre, si vous participez à des compétitions, il est important de le signer sur le questionnaire dédié.

Cela vous permettra d’être couvert contre l’incapacité temporaire de travail, l’invalidité, la perte d’autonomie, mais aussi de protéger vos proches en cas de décès. 

Conseils pour profiter de garanties intéressantes pour les amateurs de sports nautiques

Avant toutes choses, il faut bien se renseigner sur les caractéristiques des garanties pour votre situation.

À ce titre, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence. Car il faut savoir que vous n’êtes pas obligé de souscrire à l'assurance emprunteur de votre banque. D’ailleurs, si vous pratiquez un sport nautique, une délégation d’assurance avec des garanties adaptées peut se révéler bien plus intéressante.

Sans oublier la loi Hamon et l’amendement Bourquin qui vous permettent de changer d’assurance et de résilier vos garanties facilement en cours de contrat (durant les 12 premiers mois et à chaque date anniversaire).


  • Sommaire

Aide

Faq

Un conseil ?

Être
rappelé

Chatter avec Wedou

Prendre rendez-vous