Ce qu’il faut savoir

Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

Qui bénéficie de l’Allocation aux Adultes Handicapés ?

L’Allocation Adultes Handicapés (AAH) est une aide financière délivrée à toute personne de 20 ans et plus, ayant un taux d’incapacité d’au moins 80 %, résidant en France ou dans les départements d’outre-mer (DOM) et ne dépassant pas un certain niveau de ressource (par exemple, 10 832 € seul et sans personne à charge).

À noter que tout individu présentant un taux de 50 % à 79 % et connaissant des difficultés durables à trouver un emploi, sans que cela puisse être compensé par des mesures d’aménagement de poste de travail, peut également prétendre à l’AAH.

À titre indicatif, le montant maximum de l’AAH en 2020 est de 902,70 €. Une somme attribuée à vie pour une incapacité permanente (de 80 % et +) ou de 1 à 10 ans pour une incapacité non permanente. Pour une personne présentant un taux de 50 à 79 %, elle court sur une période de 1 à 2 ans, voire 5 ans dans certains cas.

Face aux difficultés d’assurer un bénéficiaire de l’Allocation Adultes Handicapés (AAH), il existe heureusement des solutions !

La situation de handicap, un frein au crédit immobilier

L’obtention d’un crédit immobilier est naturellement soumise à la capacité de remboursement de l’emprunteur : or, un bénéficiaire de l’AAH est traditionnellement sans emploi stable sur le long terme – ce qui est, sans conteste, un frein pour les établissements prêteurs. Autre difficulté, beaucoup de banques ne considèrent pas le montant de l’allocation comme une source de revenus stable et de fait, ne l’intègre pas dans le calcul de sa capacité d’emprunt.

Heureusement, d’autres paramètres susceptibles d’apporter des garanties supplémentaires peuvent influencer la souscription d’un emprunt : un éventuel salaire complémentaire à l’aide, un co-emprunteur avec une situation professionnelle solide ou encore, une hypothèque avec un garant.

Comment obtenir une assurance emprunteur pour un titulaire de l’AAH ?

Non légalement obligatoire, mais souvent exigée par les banques, l’assurance emprunteur représente une nouvelle difficulté pour le titulaire de l’AAH. Considéré comme une personne avec un risque aggravé de santé, il reçoit des offres avec de lourdes surprimes.

Heureusement, grâce à la convention AERAS, ces majorations ne peuvent pas dépasser 1,4 point du TAEG du prêt immobilier. Pour bénéficier de ce dispositif, l’emprunteur doit satisfaire ces critères : ne pas avoir plus de 70 ans au terme du crédit et souscrire un prêt d’un montant maximum de 320 000 €.

Face à la complexité du dossier, il est vivement recommandé de faire appel à un spécialiste pour immédiatement se diriger vers les assureurs les plus compétents en matière de handicap. Wedou s’appuie sur un large réseau de professionnels et peut vous conseiller sur la démarche à suivre…

Assurance emprunteur

L'assurance de votre crédit immobilier vous coûte trop cher?

Calculer mon économie

Une question ?

Être
rappelé

Chatter avec Wedou

Nous
appeler