Assurance emprunteur et prêt relais : bien comprendre ce type de contrat

Romain Gerbet
Community manager
◄ Retour

De nombreux propriétaires ne s’arrêtent pas au premier achat. Le parcours classique : acquisition d’un premier appartement que l’on revend pour accéder à un bien plus grand (cela va souvent de pair avec la naissance du premier enfant). Après quelques années, on peut encore vouloir changer de bien (peu importe la raison).

C’est pour faciliter ces phases de transition entre la vente de l’ancien bien et l’achat du nouveau que le prêt relais (ou crédit relais) a été créé.

À savoir : comme pour tous prêts immobiliers, l’obtention d’un crédit relais peut être soumise à la souscription d’une assurance emprunteur associée. Nous vous disons tout à ce sujet.

Assurance emprunteur et prêt relais : est-ce obligatoire ?

La loi est très claire à ce sujet : l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire légalement lors de la souscription d’un crédit immobilier. Toutefois, les banques ne sont pas de cet avis. Ainsi, il est courant que celles-ci demandent aux emprunteurs d’obtenir une assurance de prêt (contrat groupe ou délégation d’assurance).

Et cela vaut aussi pour les prêts relais. En effet, bien qu’ils soient relativement courts (2 ans maximum avec possibilité d’associer des crédits long terme au sein d’un crédit relais jumelé), il se peut qu’en fonction de votre situation, vous ayez besoin de ce type d’assurance. Au moins pour vous couvrir en cas d’accident de la vie.

Si vous avez prévu de vendre votre premier bien quelque temps après l’achat du second, vous pouvez négocier avec la banque pour éviter de souscrire une assurance emprunteur. Si ce n’est pas le cas, attendez-vous à devoir obtenir ce type de contrat de protection pour décrocher votre prêt relais.

Assurance emprunteur et prêt relais : quelles garanties ?

Vu que nous sommes sur un prêt de courte durée, seules les garanties PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) et garanties décès seront obligatoirement inscrites dans le contrat. Cela afin de protéger à la fois l’adhérent et le créditeur contre les aléas de la vie entraînant une impossibilité de rembourser les mensualités (accident, maladie, décès…).

Ceci étant dit, rien ne vous empêche d’améliorer votre couverture en demandant une garantie Perte d’emploi ou des garanties ITT et IPT (moyennant évidemment une hausse des cotisations). 

Assurance emprunteur et prêt relais : comment profiter d’une couverture optimale ?

Les caractéristiques et le tarif de l’assurance groupe proposée par la banque ne vous conviennent pas ? Dans ce cas, sachez que, pour privilégier un meilleur pouvoir d’achat des emprunteurs, la loi Lagarde autorise à opter pour une délégation d’assurance avant de signer son prêt (relai ou autre).

Il ne faut pas non plus oublier la loi Hamon et la loi Bourquin qui permettent la substitution d’assurance durant la première année de la souscription et à chaque date anniversaire ainsi que la convention AERAS qui accompagne les profils à risque de santé aggravé.

N’hésitez pas à contacter les experts Wedou pour en savoir plus et obtenir une assurance de prêt relais optimale.

◄ Retour
  • Sommaire

◄ Retour
HelperHelper
Aide ?
X

Besoin d'aide ?

Chatter avec un conseiller
Planifier un rendez-vous
Faire une simulation