Délégation d’assurance emprunteur : pour quels prêts ?

Vous venez de souscrire un prêt à la consommation pour financer votre nouvelle voiture. Vous vous êtes laissé guider par votre conseiller et vous avez tout pris à la banque sans vous poser de question. La délégation d’assurance emprunteur n’est pas uniquement réservée aux prêts immobiliers. Et c’est pour cette raison que nous avons décidé de vous faire un article qui vous explique tout ça et comment vous en servir pour vos autres demandes de prêt.

Qu’est-ce que la délégation d’assurance emprunteur ?

C’est lorsque vous souscrivez l’assurance emprunteur de votre prêt en dehors de votre établissement financier.

Pour éviter le monopole des banques sur le sujet et pour permettre aux emprunteurs de vraiment avoir le choix, la loi Lagarde a été mise en place en 2010.

Cette loi vous permet au moment de la mise en place de votre crédit d’adhérer à un contrat équivalent à celui proposé par votre établissement bancaire chez un assureur extérieur à votre banque.

Quels sont les différents types de prêts ?

Les prêts aux particuliers

Réalisés dans la sphère privée, ils permettent de financer vos besoins.

Les prêts à la consommation

Ils concernent les crédits qui ne touchent pas l’immobilier, pour un capital emprunté entre 200 € et 75 000 € pour une durée supérieur à trois mois.

Ils peuvent être amortissables,c’est-à-dire que vous remboursez chaque mois une partie du capital, jusqu’à fin de la dette, ou renouvelable. C’est ce que l’on nomme également un prêt révolving, avec un taux plus élevé, vous remboursez moins rapidement, mais l’avantage est qu’il se reconstitue au fur et mesure des mensualités. Pas besoin de monter un autre dossier à chaque fois que vous voulez vous en servir.

Vous pouvez donc financer de votre voiture, à votre voyage d’un mois en Amérique Latine, en passant par votre nouvelle cuisine.

Il existe aussi les locations avec option d’achat. Ils permettent de disposer d’un bien sans pour autant en être propriétaire et de décider à la fin du contrat si vous souhaitez l’acquérir ou non. Ce procédé est souvent appliqué dans l’automobile.

Les prêts immobiliers

Concernent tous les financements immobiliers, comme l’acquisition ou les travaux.

Il y a les simples comme celui pour votre maison, mais il y en a aussi des plus complexes tels que les prêts in fine ou prêt relais.

Si le premier est une opération patrimoniale visant à ne pas rembourser le capital emprunté pendant sa durée, mais seulement à la fin. Le prêt relais est là pour faire le pont entre une vente et un achat quand les dates ne coïncident pas. Si vous avez trouvé un bien à acheter avant de vendre celui que vous occupez, et que vous voulez être certain de ne pas passer à côté. Un prêt relais est généralement mis en place pour un an, renouvelable une fois.

Il existe des prêts immobiliers aidés par l’État, comme le prêt à taux zéro, le prêt conventionné, le prêt à l’accession sociale ou le prêt épargne logement. Souvent, ils sont conditionnés par vos revenus et la constitution de votre foyer, et ne permettent pas le financement en totalité. Les banques ne sont pas friandes de ce type de dossier, car ils sont synonymes de beaucoup de paperasse pour être en règle avec les directives de l’État.

Ce qui les différencie également d’un prêt à la consommation en plus des montants financés ou de leur durée (jusqu’à 30 ans), c’est que la banque va prendre une garantie sur le bien. Que ce soit pour une acquisition ou pour des travaux, l’établissement va se prémunir d’un potentiel non-remboursement. Cette garantie peut être hypothécaire ou passée par un organisme spécialisé. Dans le premier cas, vous devez voir le notaire qui mettra en place un acte, stipulant qu’en cas de non-remboursement, la banque peut saisir votre maison pour recouvrer votre dette. L’organisme spécialisé permet la même chose, sauf que son coût est moins élevé et qu’il est possible de récupérer une partie de l’argent versé à l’extinction de la dette. À noter que les fonctionnaires ont la possibilité d’être garanti gratuitement par leur mutuelle.

Les financements particuliers

Lorsque vous avez trop de prêts à la consommation et/ou de prêts immobiliers et que vous ne parvenez pas à vous en sortir financièrement du fait du poids des mensualités, vous pouvez contracter un crédit de restructuration. L’organisme financier (souvent spécialisé) regroupe l’ensemble de vos dettes (même les découverts bancaires) et ne forme plus qu’un seul emprunt, sur une durée. Cela a pour effet de soulager immédiatement votre endettement et de vous permettre de fonctionner à nouveau sans découvert et avec une trésorerie assainie. Les taux sont plus élevés et la société qui vous accorde l’emprunt prendra une garantie sur votre maison en passant par la case notaire.

Vous pouvez également financer des biens exceptionnels comme un bateau ou une œuvre d’art, cela ne rentre pas dans les cases du prêt à la consommation du fait des prix au-delà des 75 000 € et du prêt immobilier parce que ce sont des biens atypiques. Souvent, la banque prendra une garantie sur une maison par le biais d’une hypothèque ou sur un placement existant.

Les prêts aux professionnels

Le crédit-bail

Sur le même principe que la location avec option d’achat pour les particuliers, le crédit-bail permet d’utiliser du matériel sans avoir besoin de l’acheter ou passer par la banque pour son financement. À la fin du contrat, vous pouvez décider d’acquérir le bien définitivement, ou d’en prendre un autre plus récent et performant. Il offre souplesse et renouvellement, mais il coûte plus cher que l’acquisition classique de matériel.

Le prêt bancaire

Que ce soit pour la création de votre entreprise, son développement ou tout simplement l’acquisition de nouveau matériel, vous pouvez passer par votre banque pour le financement.

Les établissements bancaires sont là pour aider à financer l’économie en accompagnant l’investissement des entreprises. Malgré cela, les banques sont frileuses sur beaucoup de sujets,alors à vous de présenter un dossier pensé et construit. Dans le cadre d’une création, les banques ne financent pas la trésorerie ou ce que l’on appelle le besoin en fonds de roulement. Comme pour un prêt immobilier, vous devez avoir de l’apport pour ça.

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

Légalement parlant, l’assurance emprunteur ne l’est pas. Mais aucune banque ne vous prêtera de l’argent sans en mettre une place. C’est généralement une condition non négociable pour l’obtention de l’argent.

Cette assurance emprunteur est là à la fois pour vous protéger vous, mais aussi la banque du risque de non-paiement suite à des problèmes de santé ou à un décès. Les durées de prêts sont souvent importantes et malheureusement, personne n’est à l’abri d’une maladie, d’un accident ou pire. Cette assurance permet de couvrir votre mensualité ou le capital dans des situations extrêmes, et de ne pas avoir besoin de saisir le bien ou vos comptes pour rembourser votre dette.

Avec la baisse des taux d’emprunt, elle représente régulièrement le coût le plus élevé dans l’ensemble des frais liés à un prêt si vous la prenez dans votre banque. Ces derniers vous proposent des contrats groupe, identiques, et ne tiennent pas compte de vos spécificités, comme la pratique d’un sport à risque par exemple.

Avec la loi Lagarde, comme mentionné en début d’article, vous pouvez choisir de ne pas souscrire le contrat proposé par votre conseiller. De nombreux témoignages nous sont remontés, montrant la mauvaise foi des banques, qui complexifient à dessein les demandes de délégation pour que les clients lassés passent par les contrats proposés. Et, en dehors des prêts immobiliers pour lesquels il existe des lois, pour les autres types de prêts, vous ne pouvez réaliser une délégation d’assurance qu’à la mise en place du financement.

À lire aussi : les dates clés de l’assurance emprunteur pour un prêt immobilier.

Pourquoi ne faut-il pas prendre le contrat de sa banque ?

Avec les taux de prêt historiquement bas, l’assurance emprunteur est devenue une source de revenus pour les établissements financiers, qui gagnent plus d’argent avec ces contrats qu’avec les taux d’emprunt. Et même si ces dernières années les banques ont fait de vrais efforts pour diminuer leur coût, l’assurance emprunteur est toujours plus élevée que celle proposée par des assureurs spécialisés.

Les avantages de prendre un contrat d’assurance emprunteur en dehors de votre banque sont :

·      Un contrat sur-mesure

Votre conseiller n’a pas le choix dans ses contrats, il n’en a qu’un par type de prêt qu’il vend à tous ses clients. Ce qui peut poser des problèmes selon votre santé, vos antécédents médicaux ou le sport que vous pratiquez. Souvent, cela entraîne des surprimes et des exclusions. Attention à ne jamais mentir sur les questionnaires de santé, sous peine de nullité de contrat et de se retrouver sans assurance au moment où vous en aurez besoin.

·      Équivalence de garantie

Vous ne pouvez pas être moins bien assuré que dans votre banque. Pour accepter une délégation d’assurance,votre établissement prêteur devra vérifier que le nouveau contrat protège aussi bien l’emprunteur qu’elle ne l’aurait fait elle-même. Selon l’assureur que vous choisissez, vous pouvez être mieux couvert qu’initialement.

·      Le coût

Et c’est le meilleur argument,souvent celui que vous regardez avec le plus d’attention. Passer par un spécialiste de l’assurance emprunteur peut vous faire réaliser de sacrées économies. Chez Wedou, il nous arrive régulièrement de diviser le prix par deux !

 

En clair, vous pouvez faire une délégation d’assurance pour l’ensemble des prêts existants et en dehors des prêts immobiliers où vous pouvez le faire en cours de vie du contrat, pour les autres cela se met en place dès la souscription du prêt. Alors, n’oubliez pas de nous contacter au moment de votre simulation de financement. Nos conseillers se feront alors un plaisir de vous aider à trouver une assurance efficace, qui vous correspond, qui a les équivalences nécessaires et qui vous permettra de faire de belles économies. Contactez-nous !

 

Rester informé des dernières actualités Wedou
Merci pour votre souscription
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Sur le même sujet

Mon économie →

Aide

Faq

Un conseil ?

Être
rappelé

Chatter avec Wedou

Prendre rendez-vous