Retour

Le GIR (Groupe Iso-Ressources)

Avec l’âge, il n’est pas rare que les seniors commencent, au fil du temps, à perdre en autonomie. Cela implique des changements dans l’habitation voire l’obligation d’un placement en maison de retraite et de mise sous tutelle.

Pour calculer le niveau de perte d’autonomie d’une personne âgée, le gouvernement a mis en place une grille d’évaluation baptisée GIR (Groupe Iso-Ressources) évoluant entre 1 et 6.

En fonction de la perte d’autonomie observée, les aides diffèrent. Et cela peut aussi se répercuter sur votre assurance de prêt.

Qu’est-ce que le GIR ?

Pour déterminer précisément le GIR auquel appartient la personne concernée, on se réfère à la grille AGGIR (Autonomie Gérontologie et Groupe Iso-Ressources).

Cette grille comprend :

  • 17 rubriques/variables dites discriminantes ;
  • 7 rubriques/variables dites illustratives.

La première catégorie est un ensemble d’éléments factuels (cohérence, orientation, habillage, toilette, déplacement…) tandis que la seconde est utilisée pour apporter des informations complémentaires permettant de mettre en évidence les besoins d’assistance de l’individu (cuisine, ménage, transport, suivi du traitement, etc.).

Cotées de A à C, la réponse à ces rubriques permet de classer le senior dans le groupe GIR qui le concerne :

  • GIR 1 : personne âgée confinée au lit avec fonctions mentales gravement altérées ;
  • GIR 2 : personne âgée confinée au lit ou en fauteuil, mais qui possède encore des fonctions mentales ou personne avec fonctions mentales altérées, mais pouvant se déplacer ;
  • GIR 3 : personne âgée qui nécessite des aides quotidiennes pour son autonomie corporelle ;
  • GIR 4 : personne âgée ayant du mal à se lever, mais pouvant se déplacer et nécessitant une aide pour certaines activités (repas, activités corporelles) ;
  • GIR 5 : personne âgée presque totalement autonome, mais ayant besoin d’aides ponctuelles pour la toilette et les activités domestiques ;
  • GIR 6 : personne âgée autonome, mais souhaitant être aidée pour certaines activités domestiques.

GIR : lien entre assurance emprunteur et assurance dépendance

Le niveau de GIR permet de fournir à la personne âgée concernée des aides précises. Parmi celles-ci, il est possible de souscrire une assurance dépendance lors de la souscription d’un crédit immobilier. Cette assurance qui s’ajoute à la garantie décès emprunteur et à la garantie PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) permet de rassurer la banque quant à la solvabilité de l’assuré. Elle se présente aussi comme une garantie supplémentaire. 

En règle générale, un assureur exigera que la personne soit classée en GIR 1 ou 2 pour être considérée en dépendance totale et en GIR 3 et 4 pour être considérée en situation de dépendance partielle.

 

Dans tous les cas, si vous observez que l’un de vos proches est en situation de perte d’autonomie et qu’il possède encore un crédit immobilier à rembourser, rapprochez-vous de votre établissement financier et de votre médecin traitant pour en savoir plus.


Aide

Faq

Un conseil ?

Être
rappelé

Chatter avec Wedou

Prendre rendez-vous