<

Et voilà notre
meilleur offre

J'en profite
Retenter

Votre tarif en
10 secondes !

Nous avons bien reçu votre enregistrement et vous adressons un mail pour accéder à votre espace personnel
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Retour

SCI

L’achat d’un bien immobilier peut se faire seul ou à plusieurs. Dans ce deuxième cas, il faut distinguer l’achat d’une maison ou d’un appartement par un ménage ou en SCI. Sachant qu’il existe la possibilité de créer une SCI en famille (SCI familiale).

Qu’est-ce qu’une SCI et quels sont ses avantages et inconvénients ? Découvrez la réponse à ces questions sans attendre.

Qu’est-ce qu’une SCI ?

Une Société Civile Immobilière (SCI) est une société créée par deux personnes ou plus qui seront, dans ce cas, nommées « associés ».

À savoir : les associés peuvent être de la même famille. Ce faisant, on parlera de SCI familiale.

Ne nécessitant pas de capital minimal à sa création, la SCI est une solution intéressante pour investir à plusieurs dans un bien. En effet, l’acquisition par le biais d’une SCI permet de profiter :

  • D’avantages fiscaux (une diminution des impôts à titre personnel ainsi qu’une exonération des impôts sur la plus-value) ;
  • D’une protection du patrimoine des associés ;
  • D’un partage des coûts et d’une possibilité d’accéder à des biens plus onéreux plus facilement (cumul des capacités d’emprunt) ;
  • D’un démembrement des parts sociales pour une séparation claire des revenus liés à la propriété.

En contrepartie, une SCI est longue et difficile à mettre en place. Elle demande aussi la nomination d’un gérant, la création de status, une gestion comptable poussée ainsi qu’une obligation de tenue d’une assemblée générale annuelle.

Pourquoi acheter un bien en SCI ?

En premier lieu, si vous voulez investir dans des résidences à plusieurs et que vous ne faites pas partie de la même famille, il est nécessaire de créer une SCI.

De plus, acheter un bien en SCI permet d’éviter l’indivision. Ce qui signifie, en d’autres termes, que les décisions sont prises sans avoir besoin de l’unanimité des associés (ce qui n’est pas le cas en indivision). Sans oublier que les charges sont divisées entre les associés. C’est le cas aussi de la capacité d’emprunt qui est prise en compte en cumulant toutes les capacités d’emprunt des associés.

Finalement, la SCI permet de rembourser le prêt sur ses fonds propres en tant que personne morale ou individuellement (emprunt à titre personnel pour chaque associé).  

Comment gérer l’assurance emprunteur en SCI ?

Le concept de quotité assurée emprunteur est particulièrement important en SCI. En effet, sachant que l’on peut gérer un bien en SCI avec un nombre indéfini d’associés, il faut réfléchir précisément à la couverture de chacun (en atteignant un minimum de 100% entre tous les associés).

Dans tous les cas, il est toujours possible d’optimiser votre contrat grâce à la loi Lagarde, la loi Hamon et la loi Bourquin. Cela peut se faire avant la signature du contrat de prêt auprès de la banque, pendant la première année de souscription et à chaque date anniversaire.

Et n’oubliez pas la convention AERAS si l’un des associés présente des risques de santé aggravés. 

HelperHelper
Aide ?
X

Besoin d'aide ?

Chatter avec un conseiller
Planifier un rendez-vous
Faire une simulation