Assurance de prêt et obésité : comment votre IMC peut-il influer sur vos garanties ?

Romain Gerbet
Community manager

Une étude de la Ligue contre l’obésité publiée en juin 2021 montre que le surpoids touche 47% de la population tandis que 17% des adultes sont en situation d’obésité.

A savoir : on parle d’obésité quand l’indice de masse corporelle (ou IMC) dépasse 30. Pour calculer l’IMC, il faut appliquer la formule suivante : poids en kilos / taille en mètre ².

Parce que l’obésité peut occasionner différents problèmes de santé, cela peut avoir une incidence plus ou moins importante sur votre assurance emprunteur.

Rapport entre assurance emprunteur et obésité

Pourquoi les assurances emprunteurs sont-elles intéressées par votre IMC ? Il est vrai que c’est une question intime qui ne devrait viser que la personne que ça concerne. Pourtant, il faut savoir que le rôle des assurances emprunteurs est de prendre en charge le remboursement de votre prêt à votre place. Ainsi, de toute évidence, elles considèrent de près tous les éléments qui pourraient engendrer des problèmes de santé.

Il faut noter que plus votre IMC s’éloigne de celui lié à une corpulence « normale » (entre 18,5 et 25) et plus l’assurance appliquera de conditions spécifiques pour vous assurer.

Il n’est donc pas rare que des personnes sujettes à l’obésité observent des surprimes et des exclusions de garantie sur leur contrat. Sans oublier un éventuel refus d’assurance si les risques sont jugés trop importants par l’organisme financier.

Assurance emprunteur, obésité et questionnaire de santé

Toute personne souhaitant souscrire une assurance emprunteur se verra imposer le remplissage d’un questionnaire de santé. Ce document qui s’intéresse autant à la vie privée que professionnelle des emprunteurs est d’une importance capitale. C’est, en effet, à lui que va se référer l’assurance pour la mise en place des garanties de votre contrat.

Toutefois, il est important de le remplir avec précision et de réaliser les tests demandés par l’assurance. On vous demandera évidemment votre IMC mais aussi vos antécédents de santé.

Attention à répondre avec attention au questionnaire de santé car toute omission pourra entraîner des sanctions plus ou moins importantes (allant jusqu’à la nullité du contrat et des poursuites pénales).

Assurance emprunteur et obésité : solutions pour trouver le contrat optimal

Tout d’abord, si vous pensez que votre IMC va poser problème, oubliez l’assurance groupe de la banque et préférez faire appel à un courtier qui se chargera de chercher une délégation d’assurance adaptée à votre profil. Cela est possible depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde et a été renforcé par la loi Hamon et la loi Bourquin.

De plus, il faut aussi savoir qu’il existe une procédure qui s’applique spécialement aux personnes présentant un risque aggravé de santé (ce qui peut être le cas avec l’obésité). En effet, en cas de refus d’assurance, vous pouvez avoir recours à la convention AERAS qui vous aidera à profiter d’une assurance emprunteur dans les meilleures conditions.

Vous voulez en savoir plus ? Les experts Wedou sont à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner.

  • Sommaire

Besoin d'aide ?

Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape. À vous de décider comment et quand !

Démarrer une conversation

Chatter avec un conseiller

Prendre rendez-vous

Planifier un rendez-vous