Remboursement différé

Tout comprendre sur le remboursement différé

Dans un prêt classique, on commence à payer des mensualités dès la signature du prêt. Le crédit à remboursement différé fonctionne différemment.

Quel est son principe et dans quelle mesure peut-il intéresser un emprunteur ?

Réponses dans notre article.

Qu’est-ce que le remboursement différé ?

Pour faire simple, le remboursement différé permet de ne pas amortir directement le prêt mis en place avec une banque. En effet, dans le cas où vous achetez un bien au sein duquel vous ne pouvez ou ne voulez pas habiter immédiatement, il peut être difficile de gérer son budget (en payant, par exemple, le loyer de votre logement actuel et les mensualités de prêt du second). Nous pensons aux VEFA (Vente en l’État Futur Achèvement) ou aux biens anciens nécessitant de gros travaux de rénovation.

Ainsi, pour éviter de mettre en danger votre projet immobilier, il est possible de demander à votre banque :

  • Un remboursement différé total avec paiement de l’assurance du prêt durant la période de différé ;
  • Un remboursement différé partiel avec règlement des intérêts durant la période de différé (intérêts intercalaires dans le cadre d’un achat dans le neuf).

À savoir : le remboursement différé peut aussi être utilisé lors de la souscription d’un PTZ ou d’un prêt in fine.

Quels sont les avantages et inconvénients du remboursement différé ?

Comme nous l’avons indiqué, le principal avantage du remboursement différé est celui de décaler le paiement de vos mensualités si besoin est. Ce qui vous permet de réaliser vos travaux ou d’attendre la fin de la construction de votre bien neuf en toute sérénité. Cette période de franchise facilite donc la gestion de votre budget dans le temps.

Toutefois, il faut alors compter sur des frais supplémentaires. Nous avons évoqué le paiement de l’assurance emprunteur et les intérêts intercalaires. Mais il faut savoir qu’un remboursement différé rallonge la durée de votre contrat de prêt. Ce qui se répercute évidemment sur son coût total.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’un prêt à remboursement différé est bien plus cher que le même prêt immobilier dans un format classique.

Toutefois, bien souvent, l’emprunteur n’a pas le choix pour éviter d’aller au-delà de la barre des 35% de taux d’endettement.

Quel est l’impact du remboursement différé sur l’assurance emprunteur ?

Légalement, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire. Toutefois, les banques s’en servent pour être sûres de récupérer l’argent prêté en cas de défaillance de l’emprunteur (décès, accident, perte d’emploi…). Et cela vaut aussi pour les prêts à remboursement différé. À ce titre, bien que le remboursement des mensualités soit décalé dans le temps, le paiement des cotisations de l’assurance ne profite pas, quant à lui, d’une période de franchise.

Il est donc d’autant plus important de choisir une assurance qui vous correspond en optant pour une délégation d’assurance. Déjà pour vous couvrir durant toute la durée du contrat. Mais aussi pour être sûr de payer le juste prix.

Si besoin, n’hésitez pas à vous servir des lois Hamon et Bourquin qui facilitent la substitution d’assurance emprunteur pendant la 1re année de souscription et à chaque date anniversaire.

Quelques informations pour
votre proposition personnalisée.
<

Et voilà notre
meilleure offre

J'en profite
Retenter

Assurance Emprunteur
Votre tarif en
10 secondes !

Nous avons bien reçu votre enregistrement et vous adressons un mail pour accéder à votre espace personnel
Oops! Something went wrong while submitting the form.

FAQ / les questions les plus fréquentes

X

Besoin d'aide ?

Chatter avec un conseiller
Planifier un rendez-vous
Faire une simulation