Taux d’endettement

Tout savoir sur le taux d’endettement

Dans nos différents articles, nous parlons souvent du taux d’endettement. Vous devez sûrement savoir que celui-ci ne doit pas dépasser 35%.

À quoi correspond exactement ce taux ? Comment est-il calculé ? Et pourquoi s’y intéresse-t-on lors de la souscription d’un prêt et d’une assurance emprunteur ?

Découvrez sans attendre les réponses à ces questions.

Qu’est-ce que le taux d’endettement ?

Avant toutes choses, il faut savoir que le taux d’endettement n’est pas une donnée officielle. C’est surtout une recommandation du HSCF (Haut Conseil de Stabilité Financière) qui sert aux organismes financiers pour évaluer la faisabilité d’un projet nécessitant un emprunt. Légalement, rien ne vous empêche d’aller au-delà des 35% conseillés. Par contre, il est probable, dans ce cas, que certains établissements refusent de vous suivre. Car le risque de défaut de remboursement augmente proportionnellement au taux d’endettement.

Ainsi, pour les créditeurs, le taux d’endettement correspond au montant pouvant être consacré au remboursement du (ou des) prêt(s) en prenant en compte les revenus nets mensuels. L’objectif étant de pouvoir continuer à vivre convenablement en assurant, chaque mois, le remboursement de son prêt et le paiement des charges incompressibles (loyer, charge d'emprunt, pension alimentaire…).

Taux d’endettement et capacité d’emprunt : quelle est la méthode de calcul ?

Pour calculer le taux d’endettement, la banque applique la formule suivante :

Charges / Revenus x 100

Il ne faut pas confondre avec la capacité d’emprunt qui correspond à la somme pouvant être empruntée à la banque en prenant en compte le reste à vivre après paiement des mensualités.

Il sera donc nécessaire de considérer autant la mensualité du crédit que les autres charges fixes (un crédit à la consommation en cours, entre autres).

Il ne faut pas oublier non plus que le taux de l’assurance emprunteur s’additionne avec celui du prêt. C’est d’ailleurs pour cette raison que certains profils stables financièrement, mais avec une situation personnelle/professionnelle compliquée peuvent se voir refuser leur crédit.

À noter : dans certains cas, les banques peuvent accepter des dossiers avec un taux d’endettement plus élevé. C’est le cas surtout de personnes qui conservent un reste à vivre confortable malgré un taux d’endettement relativement fort, de jeunes cadres qui ont de grandes chances d’augmenter leur salaire dans les années à venir ou bien des emprunteurs possédant beaucoup d’épargne.

Quelle est la différence entre endettement et surendettement ?

En règle générale, on parle de surendettement quand les mensualités du ou des prêt(s) sont supérieures à 50% des revenus du foyer.

C’est évidemment une situation que les organismes financiers souhaitent éviter, car cela peut entraîner des difficultés de remboursement. En tant qu’emprunteur, se trouver en situation de surendettement est problématique, car, qui dit problème de remboursement dit mise en danger de votre projet.

Pour s’en prémunir, il est possible de négocier avec la banque pour moduler les mensualités le temps de retrouver une situation financière plus stable ou réaliser un regroupement de crédit.

Quelques informations pour
votre proposition personnalisée.
<

Et voilà notre
meilleure offre

J'en profite
Retenter

Assurance Emprunteur
Votre tarif en
10 secondes !

Nous avons bien reçu votre enregistrement et vous adressons un mail pour accéder à votre espace personnel
Oops! Something went wrong while submitting the form.

FAQ / les questions les plus fréquentes

X

Besoin d'aide ?

Chatter avec un conseiller
Planifier un rendez-vous
Faire une simulation