Assurance de prêt et surpoids : conseils pour bénéficier d’un contrat intéressant

Romain Gerbet
Community manager

Avant toutes choses, nous souhaitons attirer votre attention sur le fait de ne pas confondre surpoids et obésité. D’ailleurs, certaines personnes en léger surpoids peuvent obtenir une assurance emprunteur à des conditions normales. Ce qui est rarement le cas des personnes en situation d’obésité.

Nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur la souscription d’assurance emprunteur avec un problème de surpoids.

Assurance de prêt et surpoids : calcul de l’IMC

D’après une enquête de la Ligue contre l’obésité, en France, en 2021, 47% de la population a un problème de surpoids tandis que 17% de la population adulte enregistre un indice de masse corporelle supérieure à 30 (le seuil au-delà duquel on parle d’obésité).

Pour bien comprendre ce chiffre, il faut s’intéresser à l’Indice de Masse Corporelle. Cette donnée exprimée en pourcentage est le rapport entre le poids (en kg) et la taille (en mètre).

La formule est la suivante : (poids / taille²) x 100

Entre 18,5 et 25, on possède une corpulence normale. Entre 25 et 30, on est en surpoids et, au-delà, on parle d’obésité (modérée, sévère ou morbide).

Assurance de prêt et surpoids : ce que cela peut entraîner sur le contrat

Nous sommes ici sur une situation spéciale dans le sens où vous vous trouvez dans une sorte d’entre-deux.

En effet, en règle générale, un problème de surpoids n'implique aucune modification importante de tarif sur votre contrat. Vous profitez des mêmes conditions d’assurance que les personnes avec un IMC inférieur à 25. Toutefois, plus l’IMC monte et plus l’assurance aura tendance à proposer des surprimes et des exclusions de garantie. Et si le surpoids est trop important, il se peut que vous subissiez un refus d’assurance.

Dans tous les cas, vous serez obligé de passer un examen médical et de répondre à un questionnaire de santé.

Assurance de prêt et surpoids : les solutions pour profiter d’un contrat intéressant

La première chose à savoir : restez honnête quand vous répondez au questionnaire de santé. En effet, mentir peut provoquer une nullité du contrat et une obligation de rembourser votre prêt par vos propres moyens.

Si les conditions d’assurance proposées par la banque ne vous conviennent pas, il vaut mieux chercher une délégation d’assurance en vous fiant au savoir-faire d’un courtier d’assurance. Surtout que vous avez la possibilité de faire jouer la concurrence avant la signature de l’offre de prêt, durant la première année (loi Hamon) et à chaque date anniversaire (loi Bourquin).

Sans oublier la convention AERAS qui peut aider certaines personnes à risque aggravé de santé à emprunter plus facilement.

À ce titre, nous vous invitons à tester le service 100% en ligne Wedou pour trouver l’assurance emprunteur adaptée.

  • Sommaire

Besoin d'aide ?

Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape. À vous de décider comment et quand !

Démarrer une conversation

Chatter avec un conseiller

Prendre rendez-vous

Planifier un rendez-vous