Ce qu’il faut savoir sur l’assurance de prêt pour jeunes emprunteurs

Romain Gerbet
Community manager

La véritable différence entre les jeunes emprunteurs et les seniors se trouve surtout au niveau du prix des cotisations.

Au niveau de la maturité, d’après les résultats de différents sondages de l’IFOP, on remarque qu’en 2019, 30% des jeunes emprunteurs pensaient que l’assurance de prêt était facultative pour l’obtention d’un prêt immobilier. Tandis qu’aujourd’hui, un sondage IFOP de mars 2021 montre que 86% des répondants connaissent la bonne définition de l’assurance de prêt.

À savoir : bien que du point de vue légal, l’assurance emprunteur n’est pas, en effet, obligatoire, généralement, les banques obligent sa souscription pour se couvrir.

Les primo-accédants et le marché de l’immobilier

Le même sondage IFOP de mars 2021 pour CAFPI révèle de nombreuses informations intéressantes sur la perception du marché immobilier par les primo-accédants :

  • 35%  pensent qu’il est facile ou plutôt facile de devenir propriétaire ;
  • 44% ont l’intention d’acquérir un bien immobilier dans les 5 années à venir ;
  • 45% estiment avoir les moyens financiers pour la réalisation de leur projet (fonds personnels et/ou recours à un prêt immobilier) ;
  • 58% pensent qu’il est plus difficile d’obtenir un crédit aujourd’hui ;
  • 86% des répondants ont déjà entendu parler du courtier en assurance (63% connaissent d’ailleurs son rôle) et, sur ce pourcentage, 56% pensent qu’il représente une aide pour réaliser des économies supplémentaires ;
  • Les 3 principaux freins pour l’acquisition d’un bien immobilier sont le prix en première position, la difficulté de trouver un financement en 2e position et le manque de confiance en l’avenir en 3e position.

Choisir la bonne assurance emprunteur en tant que jeune emprunteur

En partant de ce constat, il importe aux professionnels du monde bancaire et de l’assurance d’accompagner les jeunes emprunteurs dans l’aboutissement de leur projet immobilier en leur expliquant les facilités de résiliation de l’assurance de prêt offertes par la loi Hamon et la loi Bourquin.

Cela doit passer, avant tout, par l’apport de la bonne information afin de les rassurer et de leur montrer l’intérêt d’être bien couvert en tant que propriétaire. Surtout que les primo-accédants sont en pleine construction de patrimoine. Ainsi, beaucoup démarrent avec un faible apport personnel et n’ont donc pas le choix de souscrire des crédits sur 20 ou 25 ans.

Durant ces vingtaines d’années, tout peut arriver. C’est pourquoi il est important d’être couvert contre le décès et la Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (ce sont des garanties de base). En complément, il est possible de demander à être aussi couvert contre la perte d’emploi, l’Incapacité Temporaire de Travail (ITT), l’Invalidité Permanente Totale (IPT) et l’Invalidité Permanente et Partielle (IPP). Sans oublier certaines garanties liées à la pratique d’une activité sportive ou professionnelle à risque.

Dans tous les cas, si vous êtes primo-accédant et que vous cherchez une assurance emprunteur adaptée à vos besoins, demandez-nous un devis gratuit.


  • Sommaire

Aide

Faq

Un conseil ?

Être
rappelé

Chatter avec Wedou

Prendre rendez-vous