L’assurance emprunteur à 60 ans : comment emprunter en toute sérénité ?

Romain Gerbet
Community manager

Dans un précédent article, nous avons évoqué l’assurance de prêt à 50 ans. Cette fois, nous vous proposons d’en apprendre plus sur l’assurance emprunteur à 60 ans. Dans les faits, que vous ayez 50 ou 60 ans, rien ne change vraiment. Surtout que la catégorie « senior » englobe toutes les personnes de plus de 50 ans.

Pourtant, il existe quelques différences à considérer pour obtenir un prêt et une assurance emprunteur à 60 ans. Nous vous disons tout.

Est-il possible d’emprunter à 60 ans ?

Avec l’espérance de vie qui s’allonge, de plus en plus de séniors décident de se lancer dans un nouveau projet immobilier à 50, 60 voire 70 ans. Légalement, c’est tout à fait possible.

D’ailleurs, les banques apprécient ce genre de profil considéré par ces dernières comme plus stable financièrement. En effet, contrairement à des emprunteurs de 20 ou 30 ans qui disposent, généralement, d’un faible apport personnel pour un salaire moins élevé et des charges conséquentes (à cause, entre autres, du loyer et des enfants), de nombreux séniors ont déjà un bien et sont plus stables financièrement.

De ce fait, une fois les enfants partis de la maison, il peut être temps de trouver un autre bien qui vous correspond plus. Certains choisissent une maison ou appartement plus petit tandis que d’autres voient plus grand et espèrent recevoir toute la famille pendant les vacances.

Tout est possible… à condition de s’intéresser à l’assurance emprunteur qui, elle, peut poser problème. 

Comment mener à bien son projet immobilier à 60 ans ?

Concernant la partie bancaire, en théorie, les séniors sont plus avantagés que les populations plus jeunes. Par contre, la partie assurance de prêt peut être plus compliquée à gérer. La raison : les assurances estiment que plus l’âge avance et plus on s’expose à certains risques de santé. De ce fait, il n’est pas rare que le taux de l’assurance emprunteur se rapproche du taux d’intérêt du prêt, jusqu’à dépasser le taux d’usure en vigueur. Ce qui peut mettre en danger votre projet immobilier.

Toutefois, cela ne doit pas vous donner envie de mentir sur votre questionnaire de santé. Au risque d'entraîner une nullité de contrat.

Le mieux étant de faire jouer la concurrence entre les assurances en se rapprochant d’un courtier d’assurance qui s’occupera de trouver le meilleur contrat pour vous. Le problème des contrats de groupe des banques étant qu’ils sont généralistes et non spécifiques contrairement à la délégation d’assurance qui s’intéresse précisément à votre situation personnelle.

Sans oublier la convention AERAS qui vous octroie, entre autres, le droit à l’oubli et qui vous aide à emprunter même si vous êtes considérée comme personne avec risque aggravé de santé.

Vous voulez en savoir plus ? Le service 100% online Wedou vous aide à trouver la meilleure assurance au juste prix. Contactez-nous.

  • Sommaire

Aide

Faq