Assurance emprunteur et investissement locatif : tout savoir pour une protection optimale

Romain Gerbet
Community manager
◄ Retour

Contrairement à l’achat d’une résidence secondaire, l’investissement locatif consiste à acquérir un bien pour le louer ensuite afin de dégager un revenu supplémentaire.

Si vous vous intéressez à ce type de projet, vous devrez considérer, comme pour l’achat de votre habitation principale, la signature d’un contrat d’assurance de prêt.

Nous vous disons tout à ce sujet.

Assurance emprunteur et investissement locatif : quelle différence avec la résidence principale et secondaire ?

De toute évidence, l’objectif d’un investissement locatif n’est pas le même que celui d’un investissement dans votre résidence principale (voire secondaire). Dans le deuxième cas, vous achetez un bien pour y résider de façon permanente (ou ponctuelle). Dans le premier, vous souhaitez le louer pour générer un revenu complémentaire.

Cela pour bénéficier, entre autres, d’options de défiscalisation intéressantes. Surtout si vous achetez dans le neuf (loi Pinel, Censi-Bouvard, Duflot…). Le but étant généralement de vous créer un patrimoine personnel afin de vous assurer une retraite confortable.

Évidemment, tout comme un prêt immobilier pour une résidence principale et/ou secondaire, il faudra faire attention à votre taux d’endettement et au coût de votre assurance emprunteur.

Assurance emprunteur et investissement locatif : quelles garanties ?

Si vous demandez à une banque de vous financer, cette dernière vous obligera sûrement à signer un contrat d’assurance de prêt afin de se couvrir contre tout défaut de paiement.

De ce fait, nous voyons dans la plupart des contrats d’assurance une garantie décès et une garantie PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie).

Si vous voulez être protégé plus efficacement, il est possible d’ajouter de nouvelles garanties (ITT, IPT, IPP, perte d’emploi…).

Évidemment, plus vous êtes couvert et plus le tarif de votre assurance de prêt sera important. Il convient donc de bien se renseigner pour faire le bon choix.

Attention aussi à sélectionner la bonne quotité d’assurance si vous empruntez en couple et/ou en SCI.

Assurance emprunteur et investissement locatif : comment optimiser votre contrat ?

En plus de la bonne répartition de la quotité entre les emprunteurs (100% minimum avec possibilité de monter à 200%), sachez qu’il est possible de choisir une assurance autre que celle proposée par la banque.

En effet, depuis l’instauration de la loi Lagarde, vous pouvez opter pour une délégation d’assurance avant la signature de votre contrat de prêt. Puis, grâce à la loi Hamon, il est devenu possible de remplacer votre contrat d’assurance pendant la première année. Finalement, la loi Bourquin autorise la substitution d’assurance à chaque date anniversaire.

À noter : si vous présentez des risques de santé aggravée, vous pouvez profiter de certaines facilités d’emprunt offertes par la convention AERAS (droit à l’oubli pour certaines pathologies, entre autres).

Demandez conseil aux spécialistes Wedou pour être sûr de profiter de la bonne couverture au prix le plus juste. En tant que courtier d’assurance, nous sommes à votre entière disposition pour vous conseiller et réaliser les démarches administratives à votre place.

◄ Retour
  • Sommaire

◄ Retour
HelperHelper
Aide ?
X

Besoin d'aide ?

Chatter avec un conseiller
Planifier un rendez-vous
Faire une simulation