Assurance emprunteur et résidence locative : profiter de la bonne couverture

Romain Gerbet
Community manager

De plus en plus de personnes s’intéressent à l’investissement immobilier. En effet, plutôt que de profiter de livrets d’épargne à des taux relativement faibles, la pierre est une valeur sûre sur le long terme. Toutefois, vous aurez sûrement besoin de passer par une banque pour souscrire un prêt immobilier.

Dans ce cas, en fonction de votre situation personnelle et professionnelle, il se peut que l’assurance de prêt pose problème.

Notre article va vous aider à y voir plus clair.

Assurance emprunteur et résidence locative : quelles garanties ?

Dans les faits, il n’y a pas de grosses différences entre l’assurance d’une résidence principale et l’assurance d’une résidence secondaire ou locative. En effet, dans tous les cas, l’organisme financier étudiera votre profil et votre situation personnelle/professionnelle.

On vous soumettra alors un questionnaire de santé qu’il faudra remplir avec attention. En fonction de vos retours, l’assurance choisira de vous couvrir au tarif normal ou bien d’appliquer des surprimes et exclusions de garantie. Plus rarement, il se peut que l’assurance refuse de vous assurer. C’est le cas des profils jugés les plus à risque.

Ceci étant dit, nous retrouvons dans tous les contrats d’assurance emprunteur pour l’acquisition d’une résidence locative une garantie décès et une garantie PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie). En fonction de votre situation, il sera aussi conseillé de souscrire des garanties ITT (Incapacité Temporaire de Travail), IPT (Invalidité Permanente Totale), IPP (Invalidité Permanente Partielle), voire une garantie perte d’emploi.

Dans tous les cas, il est intéressant de noter qu’en investissement locatif, le montant de votre assurance de prêt peut être déduit des charges foncières.

Assurance emprunteur et résidence locative : emprunter seul ou à plusieurs ?

De toute évidence, il est plus facile d’assurer un investissement locatif à plusieurs que seul. Toutefois, il faudra considérer la quotité d’assurance qui correspond au capital couvert.

À savoir : que vous empruntiez seul ou à plusieurs, la banque obligera à garantir le crédit immobilier à 100%. Cependant, pour un investissement à plusieurs (en couple ou en tant qu’associés d’une SCI ou SCPI), les quotités pourront être réparties de manière égale ou non pour tous les membres jusqu’à atteindre 200% (prêt couvert à 100% pour chaque membre). 


Assurance emprunteur et résidence locative : les dispositifs légaux à connaître

Depuis quelques années, l’État a souhaité offrir plus de pouvoir de négociation aux assurés. De ce fait, la loi Lagarde autorise à faire jouer la concurrence avant la signature du prêt en permettant de choisir une délégation d’assurance.

Puis, la loi Hamon prend le relais en autorisant un changement d’assurance durant la première année de souscription du prêt.

Sans oublier finalement la loi Bourquin qui permet de remplacer son assurance à chaque date anniversaire du prêt et la convention AERAS qui facilite la souscription d’un crédit immobilier pour les personnes présentant un risque de santé aggravé.

 

Dans tous les cas, pour être sûr de choisir l’assurance emprunteur adaptée à vos besoins, n’hésitez pas à demander conseil aux équipes Wedou. Nos experts sont à votre disposition pour répondre à vos questions et vous aider à trouver le contrat idéal.

  • Sommaire

Besoin d'aide ?

Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape. À vous de décider comment et quand !

Démarrer une conversation

Chatter avec un conseiller

Prendre rendez-vous

Planifier un rendez-vous