Confinement et assurance emprunteur : faites des économies !

En cette période de confinement et de chômage partiel, vos revenus sont peut-être amenés à se contracter. Et comme vous avez le temps d’opposer vos dépenses à vos recettes, vous en avez peut-être des sueurs froides…

Mais pas de panique ! C’est aussi le bon moment pour réfléchir à l’optimisation de vos finances en identifiant les postes de dépenses incompressibles qui plombent votre reste à vivre. Comme votre assurance emprunteur... qui, lorsqu’elle a été contractée auprès d’une banque peut facilement être revue à la baisse. On vous explique.

Divisez votre assurance emprunteur par deux

Aujourd’hui, la très grande majorité des emprunteurs français (près de 90%) acceptent sans conditions le contrat d’assurance que leur propose leur banque au moment où ils signent leur offre de prêt. Et ce n’est pas forcément la meilleure idée qui soit ! A plus d’un titre…

Vous payez une assurance de groupe 2,6 fois plus cher

En moyenne, les français paient leur assurance de groupe 2,6 fois plus cher qu’en souscrivant un contrat auprès d’un concurrent.

2,6 fois plus cher, cela représente un surcoût de 600 à 1000 euros par an, soit 25 000 euros pour un contrat de 25 ans… C’est plus d’une année de salaire pour un Français qui touche le SMIC, deux ans d’études supérieures pour un étudiant ou encore deux ans de location… De l’argent qui serait certainement plus utile pour faire face à vos dépenses quotidiennes qu’à engraisser les marges confortables que les banques s’offrent sur votre dos.


Assurance de groupe : des garanties en mode service minimum

Les emprunteurs couverts par une assurance de groupe ne bénéficient pas des meilleures garanties. Par exemple, rares sont les banques qui prennent en charge les Maladies Non Objectivables, telles que le burn-out, quand la plupart des assureurs alternatifs le font. De la même manière, les assurances de groupe couvrent très mal, dans leur grande majorité, l’invalidité permanente et absolue et l’incapacité temporaire de travail, alors que les assureurs indépendants vous indemnisent dès lors que vous ne pouvez plus exercer votre métier.

Changer d’assurance, c’est donc diviser la note par deux, pour bénéficier de meilleures garanties… Décidés à arrêter de payer pour rien ?


Comment changer d’assurance emprunteur ?

La bonne nouvelle, si vous avez souscrit une assurance de groupe, c’est que la législation est de votre côté pour en changer.

Depuis 2010 et la loi Lagarde, les lois se sont succédées pour vous faciliter la tâche. Loi Hamon en 2015, amendement Bourquin en 2018… : vous pouvez désormais, en toute légalité, aller voir la concurrence et quitter votre assurance emprunteur de groupe hors de prix.


A quel moment pouvez-vous résilier ?

En fonction de votre situation, les démarches à réaliser seront légèrement différentes :

-> si votre offre de prêt a été signée il y a moins d’un an, vous pouvez changer d’assurance emprunteur à tout moment,

-> au delà de la première année, vous pouvez résilier à chaque “date anniversaire”, c’est à dire la date de signature de votre contrat d’assurance emprunteur, ou le 31 décembre de l’année en cours si les conditions générales de votre contrat, souvent souscrit en délégation, le prévoient (article L. 113-12-2 du Code des assurances). Attention toutefois, la demande de changement doit parvenir à votre banque au moins deux mois avant la date  anniversaire.

Quel délai de réponse ?

Votre banque a alors 10 jours pour vous donner sa réponse, à partir de la réception de votre demande de résiliation. Pour que cette dernière soit acceptée, vous devez présenter un contrat au moins équivalent à celui de votre banque.

Pourquoi vous faire accompagner ?

Malheureusement, les banques sont loin de jouer le jeu. Entre leurs manoeuvres dilatoires pour vous empêcher de résilier votre assurance de prêt et leurs pratiques révoltantes envers courtiers en prêt immobilier, elles sont passées maître pour garder à tout prix leur monopole sur ce marché juteux.

Voir notre article : Assurance Emprunteur : sous pression, les courtiers se rebiffent

Alors, si la perspective de vous plonger dans les formalités de transfert vous rebute, n’hésitez pas à confier les formalités à un spécialiste prenant en charge gratuitement et de manière automatisée toutes les démarches nécessaires à votre changement d’assurance.


Assurance emprunteur : comment bien choisir ?

Pour choisir la formule qui vous offre le meilleur rapport qualité-prix, il faut comparer. Et ça tombe bien, avec le confinement, vous avez le temps de le faire. Mais comment bien s’y prendre ?  


Le TAEA pour comparer les prix

Pour comparer les prix des différentes offres, il y a un chiffre central : le taux annuel effectif de l’assurance, ou TAEA. C’est le pourcentage qui va déterminer le montant que la banque escompte vous faire payer chaque année pour couvrir votre prêt.

Depuis 2015, il est obligatoirement indiqué noir sur blanc sur votre offre de prêt, dans le but d’obliger les banques à plus de transparence autour de leurs tarifs.

Du moins, en théorie. Car, encore une fois, les organismes de prêt font preuve de beaucoup d’ingéniosité pour vous tromper : certaines banques, comme cette grande mutualiste de l’est, n'hésitent pas à bidouiller les calculs pour vous faire croire que leur TAEA est bas.

N’hésitez donc pas à vérifier les données relatives au TAEA : sa conversion en euros par mois et le montant global dû au titre de votre couverture de prêt.

Comparer les garanties

Toutes les polices d’assurance ne prennent pas en charge de la même manière l’invalidité, les Maladies Non Objectivables etc, d’où l’importance de comparer les garanties.

Il existe entre 13 et 17 critères, au delà des 5 principales garantie, permettant d’évaluer la qualité de votre couverture sur la durée totale de l’emprunt (voir le détail dans notre article : les garanties avec une assurance emprunteur moins chère).

Mais il faut savoir que le niveau de garantie proposé par les assureurs alternatifs est dans la quasi totalité des cas supérieur à celui des banques. En effet, lorsque vous souhaitez résilier votre assurance emprunteur, votre banque a légalement le droit de refuser votre demande si vous lui présentez un contrat offrant des garanties inférieures à couverture initiale. Autant dire que les assureurs concurrents ne prennent pas ce risque et proposent une couverture au moins équivalente, voire meilleure que votre contrat de base.  

***
Si vous souhaitez profiter du confinement pour faire le ménage dans vos finances et changer d’assurance emprunteur, faites une simulation avec Wedou !

Assurance emprunteur

L'assurance de votre crédit immobilier vous coûte trop cher?

Calculer mon économie
Auteur de l'article:
Florence Hamon
Sur le même sujet :
Recevoir notre newsletter :
Merci votre formulaire a bien été envoyé!
Une erreur s'est produite pendant le remplissage du formulaire!
Partager :
Mon économie →

Une question ?

Être
rappelé

Chatter avec Wedou

Nous
appeler