Difficile de rembourser votre prêt immo ? Changez d’assurance !

Avec la crise sanitaire liée au Covid-19, une crise économique sans précédent frappe les français. Et à cause d’elle, de nombreux emprunteurs s'inquiètent de ne plus pouvoir honorer le remboursement de leur prêt. Si vous aussi, vous vous creusez les méninges pour réussir à assumer des mensualités qui pèsent de plus en plus lourd dans votre budget, rassurez-vous ! La solution, c’est d’économiser sur les postes qui plombent vos finances : votre assurance de prêt en tête.

Les banques françaises bien obligées de faire un geste pendant le confinement… mais

Avec le confinement, de nombreux emprunteurs ont vu leur équilibre budgétaire exploser en vol.

D’ailleurs, dès le 11 mars, l’Italie a pris une mesure forte en faveur des emprunteurs : tous ceux qui éprouvent des difficultés à rembourser leur prêt immobilier peuvent demander, sans réserve, un report de leurs échéances. Et ce, jusqu’à la fin de l’année 2020 ! En France, les banques ont elles aussi participé à soulager les particuliers confinés éprouvant des difficultés économiques et financières. Même si elles n’ont pas affiché le même volontarisme que leurs homologues italiennes pour aider les plus durement touchés.


Des mesures d’urgence… pour les entreprises

Certes, les banques françaises ont très vite proposé des mesures d’aide d’urgence aux entreprises - non que la pression exercée par Bercy y soit complètement étrangère.

Mais dans un premier temps, rien n’a été spécifiquement prévu pour les 9 millions de français engagés dans le remboursement d’un crédit immobilier. En fait, les ménages en proie à la contraction de leurs revenus (chômage partiel, perte d’emploi) ont simplement été invités à “contacter leurs conseillers bancaires habituels” pour faire valoir “les clauses de suspension ou de modularité prévues à leur contrat”...

Des emprunteurs soulagés… au petit bonheur la chance

Un engagement en demi-teinte, pointé du doigt par Bercy… et qui a finalement débouché sur un peu plus de souplesse de la part des banques. Bon gré mal gré, elles ont accepté d’accorder une suspension ou une baisse des mensualités aux particuliers, même leur contrat de prêt ne le prévoyait pas initialement...

Seulement, nombreux ont été les emprunteurs à devoir lourdement insister pour obtenir un sursis. Parce qu’entre la frilosité habituelle des banques à accéder aux demandes légitimes de leurs clients, et des conseillers bancaires submergés, eux-mêmes plongés dans des conditions de télétravail parfois compliquées, obtenir une réponse satisfaisante dans des délais devenus parfois extrêmement pressants relevait plus de la chance que de la procédure systématique.

Et maintenant que la France est déconfinée ?

Avec le déconfinement, la politique d’accès “facilité” au report ou à la modularité des échéances va-t-elle perdurer ? Nul ne saurait le dire.

Ce qui est sûr en revanche, c’est qu’une crise économique frappe les Français et se profile comme la récession la plus dure jamais vécue. Des arbitrages budgétaires douloureux vont donc s’imposer aux ménages. Pourront-ils encore payer les mensualités de leur prêt immobilier dans les mois à venir, le spectre du chômage planant au-dessus d’eux ? Selon une enquête Meelo, ils seraient déjà 17% à déclarer ne plus pouvoir le faire à l’heure actuelle, quand 26,4% redoutent de ne plus pouvoir honorer leurs dettes dans les prochains mois.

Économiser sur l’assurance emprunteur pour continuer à rembourser

Cet avenir incertain amène donc à une question centrale : comment continuer à rembourser votre prêt malgré les circonstances défavorables ? Et la réponse peut être relativement simple : en épurant vos comptes de dépenses surévaluées… comme celles de votre assurance emprunteur.

Assurance emprunteur : un surcoût qui crève les yeux

D’ordinaire noyé parmi les autres coûts du crédit, le montant dû au titre de l’assurance de prêt est rarement connu avec exactitude des emprunteurs. Mais, avec la multiplication des reports totaux d’échéances, l’abus des banques en la matière n’a pas pu leur échapper !

Car, si les emprunteurs ont pu suspendre ou modifier pendant une période le remboursement de leur capital et le paiement de leurs intérêts, ils ont tout de même dû s'acquitter de leur l’assurance… plein pot !

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la mise à nue de ces tarifs en a secoué plus d’un.



Économiser un SMIC par an

Une surprise d’autant plus désagréable qu’elle n’est pas justifiée : les tarifs d’assurance des banques peuvent être jusqu’à deux fois plus chers que ceux des assureurs tiers !

Au bout du compte, changer d’assurance de prêt peut permettre à certains ménages de réaliser une économie allant jusqu’à 1000 euros par an ! Soit 25 000 euros pour un contrat de 25 ans. Rien de moins qu’une année de salaire pour un Français qui touche le SMIC*.

Comment changer d’assurance emprunteur ?

D’ailleurs, les français ne s’y sont pas trompés. Durant le confinement, les demandes de changement d’assurance se sont amplifiées.

Pour rappel, voici les démarches à opérer :

Appuyez-vous sur Wedou pour changer d’assurance de crédit sereinement !

Si vous n’êtes pas à l’aise avec les tracasseries administratives, faites-vous accompagner par des spécialistes du droit des emprunteurs et du changement d’assurance de prêt, comme l’association Wedou.

En 3 étapes en ligne, par voie dématérialisée, vous pouvez trouver sereinement l’assurance emprunteur la plus compétitive, et changer dans le respect de toutes les règles en vigueur !

  1. Rendez-vous sur notre page « Devis » puis renseignez les données relatives à votre prêt ainsi que vos coordonnées. Grâce à ces informations, Wedou compare les contrats et sélectionne le plus attractif au regard de vos besoins.
  2. Vous recevez directement la proposition d’assurance de prêt qui vous redonnera du pouvoir d’achat grâce à son prix bas, tout en vous garantissant la meilleure couverture de prêt.
  3. Puis laissez le stress au placard : si vous acceptez cette proposition, Wedou prend le relais pour accomplir les formalités de résiliation à votre place.


Tenté ? Simulez gratuitement en 2 minutes seulement le juste prix de votre assurance. J'estime mes économies.


* Martial Bourquin, ancien Sénateur du Doubs







Assurance emprunteur

L'assurance de votre crédit immobilier vous coûte trop cher?

Calculer mon économie
Auteur de l'article:
Florence Hamon
Sur le même sujet :
Recevoir notre newsletter :
Merci votre formulaire a bien été envoyé!
Une erreur s'est produite pendant le remplissage du formulaire!
Partager :
Mon économie →

Une question ?

Être
rappelé

Chatter avec Wedou

Nous
appeler